Mairie d'Aiguilhe - Retour Accueil Contactez la mairie d'Aiguilhe au 04 71 09 03 83

Cérémonie des voeux

Cérémonie des voeux d'Aiguilhe


La cérémonie des voeux d'Aiguilhe s'est tenue vendredi 24/01 à la salle polvyalente d'Aiguilhe en présence de Mr le député Jean Pierre Vigier, le président du Département Jean Pierre Marcon, le président de l'agglomération, Michel JOUBERT.

Michel ROUSSEL, entouré de ses conseillers, a fait un bilan de ses 12 années d'élu à la commune d'AIGUILHE.

 

 

 

DISCOURS DE MONSIEUR LE MAIRE

 

 

Courant 2006 mon prédécesseur Jean-Louis Clavelier m’a sollicité avec insistance pour conduire une liste aux élections municipales de 2008. Ce n’était pas le projet de vie que j’avais imaginé pour ma retraite. Parce que c’était Aiguilhe et qu’il me laissait une situation financière très saine j’ai finalement accepté. Douze ans sont passés et voilà que mon deuxième mandat de maire va arriver à son terme dans quelques semaines. Ce n’est plus un secret, j’ai décidé de ne pas solliciter une nouvelle fois les suffrages des habitants d’Aiguilhe.

Je me suis aussi beaucoup investi dans mon mandat de vice-président chargé de la transition numérique de la Communauté d’Agglomération. Tout cela s’est traduit par un agenda qui a laissé peu de place aux loisirs et à la famille. J’ai fait le choix, à l’aube de mes 75 ans, de tourner la page et de laisser la place à de nouvelles compétences et énergies pour la conduite de la collectivité d’Aiguilhe.

 

On ne peut toutefois tourner cette page sans faire un retour sur l’expérience vécue. Ces douze années auront été pleines de satisfactions apportées par le travail accompli, une belle dynamique d’équipe et la conduite de nombreux projets au service de notre belle commune d’Aiguilhe. Je crois pouvoir dire que j’ai beaucoup travaillé et le sentiment que j’ai beaucoup fait travailler mon équipe. Les Normands ont l’habitude de classer leurs compatriotes dans la catégorie des diseux et des faiseux. Je crois être un p’tit diseux ; j’espère avoir été un bon faiseux. Accrochez-vous car je vais quand même être diseux ce soir.

 

En premier lieu je retiendrai la richesse de l’expérience collective vécue au sein de mes deux équipes municipales. Le partage de l’information, la justification des options proposées, l’écoute, la pédagogie ont souvent permis d’aboutir à une prise de décision à l’unanimité. Je veux souligner l’engagement et la disponibilité de mes adjoints qui m’ont apporté leurs conseils et assumé leurs responsabilités dans les délégations que je leur avais confiées. Ils m’ont soutenu et encouragé dans les moments de doute. Je remercie tout particulièrement Evelyne la première de mes adjoints, qui, au cours de ce deuxième mandat, a pris en charge beaucoup de dossiers conduits de bout en bout.

 

Merci et bravo ! Vous pouvez être fiers de ce que nous avons su réaliser ensemble dans un climat toujours serein et constructif.

 

Je profite de ces derniers vœux pour remercier publiquement Josette, mon épouse, pour sa compréhension et son soutien.

 

Je remercie l’ensemble du personnel communal qui a fait du bon travail avec compétence et une grande disponibilité. Le personnel communal représente un effectif de neuf équivalents temps-plein. C’est un choix de gestion volontaire de limiter le poids des charges de personnel. C’est ce parti-pris qui nous a conduits à confier la gestion de notre crèche à un personnel non communal.

Merci pour le travail accompli par cette équipe à échelle humaine où la confiance et l’autonomie sont le gage de leur efficience. Merci également à l’équipe d’enseignantes et à celle de la micro-crèche.

 

Un élément favorable à ce travail collectif aura été notre capacité à se dégager du carcan du budget annuel. Par deux fois en 2009 et 2015, nous avons tracé les perspectives de notre action sur des périodes de cinq ans. Cela nous a permis de mesurer nos marges de manœuvre financières et de définir des règles de gestion. Forts de cet éclairage nous avons pu faire une programmation anticipée de nos investissements en fonction des opportunités de leur financement.

 

Un bon niveau d’autofinancement de nos investissements a été rendu possible par une attention constante aux charges de fonctionnement.

Le graphique devant vos yeux illustre la bonne maîtrise de nos achats et charges externes quasi stables depuis 2008 qui se situent à un niveau inférieur de moitié par habitant comparativement  à la moyenne des communes de notre strate de population.

 

Les charges de personnel ont augmenté sous l’effet combiné de l’accroissement de l’effectif de 1,2 Equivalent Temps Plein, de l’évolution des carrières et de l’incidence de la hausse des charges patronales. Elles restent, malgré cette évolution, inférieures de 30 % à la moyenne des autres communes.

 

Après renégociation de nos emprunts en 2015, les charges financières se situent à 9 € par habitant soit juste à la moitié de la moyenne de la strate.

 

Que vous dire de nos recettes de fonctionnement ? Tout d’abord comme beaucoup et plus que d’autres nous avons dû faire face à une réduction drastique de notre dotation générale de fonctionnement (DGF). Pour Aiguilhe elle a été carrément divisée par deux. Elle ne représente plus que 55 € par habitant soit le tiers de la moyenne des autres communes de notre strate.

 

Fort heureusement nous avons su faire évoluer positivement les recettes d’exploitation de la commune qui ont augmenté de 45 % depuis 2008. C’est pour l’essentiel les recettes nettes du Rocher qui ont connu une croissance de 50 %.

 

Vous ne comprendriez pas que je n’évoque pas le poids de vos impôts. Les taux en 2019 sont identiques à ceux de 2008. La masse globale collectée par la commune a augmenté d’un peu moins de 15 % sur les 12 ans uniquement sous l’effet de la revalorisation des bases décidée par les services de Bercy et l’évolution du parc de logements.

 

Le résultat représente l’écart entre les charges et les produits de notre budget de fonctionnement. Avant remboursement de nos emprunts nous avons réussi à tenir le cap des 300000 € par an malgré la forte réduction des concours de l’état.

 

Après déduction du remboursement en capital de nos emprunts bancaires la capacité d’autofinancement nette de nos investissements est et restera supérieure à 200000 €.

 

Pour me taquiner certains collègues affirmaient que la commune d’Aiguilhe était une commune riche. Si je regarde ce qu’il en est à l’aune du niveau de ses produits ils sont inférieurs de 20 % par rapport à la moyenne. C’est, et cela est confirmé par les statistiques, la bonne maîtrise des charges qui conforte notre capacité d’autofinancement.

 

Au cours de ces douze années nous aurons réalisé près de 7 millions € hors-taxes en opérations d’investissement. Ce volume d’investissements a été financé à hauteur de 41 % par des subventions obtenues par la commune. J’en profite pour remercier l’ensemble de nos financeurs même si dans un ou deux cas j’aurai espéré un taux un peu supérieur.

 

La part d’autofinancement est au même niveau que les subventions, à 41 %. Le recours à l’emprunt a été quant à lui limité à 18 %.

 

Ce volume investi a été réalisé en respectant deux règles d’or pour préserver nos marges de manœuvre financières :

Ne pas dépasser 100 000 € d’annuités d’emprunts,
Préserver une capacité d’autofinancement nette de 200 000 €.

 

Les projets que nous avons réalisés ont répondu à des besoins bien identifiés de notre commune. Sans reprendre une à une toutes nos réalisations je vais évoquer quelques-unes d’entre elles.

L’aménagement de l’esplanade du Rocher a fait suite au déplacement de la Rocade. Il avait pour but de dessiner un nouvel espace au pied du Rocher pour la mise en valeur de l’entrée de ville, en améliorant l’accueil de nos visiteurs.
La crèche a connu une première phase expérimentale avec un agrément provisoire dans des bâtiments Algeco utilisés avec satisfaction par les familles et l’équipe de l’ADMR. Le succès de l’expérimentation nous a permis d’obtenir un agrément définitif et d’envisager l’installation dans un nouveau bâtiment avec un très bon niveau qualitatif pour le bonheur des enfants et du personnel. Comme je l’ai évoqué ci-dessus nous avons fait le choix de confier à l’ADMR la gestion de cet équipement.
La construction de l’école dans la proximité immédiate de la crèche avait pour ambition de donner un coup de jeune à notre commune dont la population tend à vieillir. Elle est une invitation à l’installation de jeunes familles sur notre territoire, à proximité de la rocade et d’aires de stationnement bien aménagées,
L’extension de l’espace Saint-Michel et la réalisation des scénographies qui y ont pris place répondent au double objectif de l’attractivité et de l’accessibilité de notre site emblématique du Rocher et de sa Chapelle. Afin de sécuriser le cadre juridique de notre gestion de la régie du Rocher, votre conseil municipal a décidé de créer une société d’économie mixte avec le Département pour l’exploitation du site du Rocher. Rassurez-vous nous avons, dans le cadre de la convention, sanctuarisé le volume des recettes annuelles déjà acquises pour la commune avec, en complément, un pourcentage sur les recettes annuelles .
La rénovation thermique de la salle polyvalente et de la maison des associations et la reprise de leurs façades et de leurs terrasses ont été réalisées. Cette structure est très appréciée par les responsables de nos associations et par les participants à leurs activités.
Après une phase de consolidation du Rocher pendant l’hiver 2017-2018, début décembre 2019 nous avons entrepris l’opération de la restauration des escaliers et des parapets. Comme vous le voyez nous avons eu de bonnes surprises quant au financement de cette opération.

Je pourrai vous lister bien d’autres opérations réalisées. Il faudrait pour les décrire abuser de votre temps au-delà de votre patience.

 

Si je peux exprimer un grand regret c’est de ne pas avoir pu mettre en œuvre le projet, d’aménagement que mérite notre bourg, pourtant bien préparé tout au long de ce deuxième mandat. Une subvention trop faible de la Région nous a contraint à abandonner ce projet du fait de l’insuffisance de son plan de financement. J’ose espérer qu’il pourra trouver son aboutissement dans le programme cœur de ville au titre de l’accès principal à la Ville Haute.

De même, des problématiques de fondations spéciales nous ont amené à différer de quelques mois et à revoir le projet d’extension du service technique. J’aurai bien aimé, avant de partir, offrir à nos agents de ce service de meilleures conditions de travail comme cela avait été réalisé pour leurs collègues du secrétariat de mairie ou de l’école.

 

J’ai évoqué ci-dessus la maison des associations. Douze associations ont établi leur siège sur la commune. Elles sont très actives et ouvertes. Elles répondent pleinement à leur mission de lien social et d’animation de la commune par l’offre diversifiée tant dans le domaine culturel, sportif et des loisirs. Les bénévoles proposent, en plus des activités récurrentes, un beau calendrier de manifestations dont le fleuron reste la Foire aux Miels sous la coordination d’Aiguilhe Animation. Ces associations œuvrent ensemble, et dans cette synergie, construisent des projets fédérateurs comme la première édition du Trail du Rocher qui a vocation à être renouvelée. Je garde le souvenir encore émerveillé du grand spectacle du 1050e anniversaire rendu possible par la cohésion des associations et de leurs nombreux bénévoles.  Je pourrai citer d’autres événements qui ont procuré du bonheur aux organisateurs, à leurs équipes et aux participants. Cela me permettait de leur dire qu’en ces circonstances et à leurs côtés, j’étais un Maire heureux. L’association Autour de Saint-Michel s’est engagée dans un projet de coopération internationale pour renforcer le rayonnement de notre site du Rocher et de sa Chapelle. Tout ce travail associatif participe à la vitalité du village d’Aiguilhe et justifie les moyens mis à leur disposition par la municipalité. C’est pourquoi, j’invite chacun à s’investir, en fonction de ses centres d’intérêt, dans ce tissu associatif. L’engagement massif des habitants, à participer aux activités proposées et si possible à leur organisation, reste le premier gage de l’autonomie durable de notre village et de la construction de son identité. Merci pour ce travail et bravo.

 

Nouveaux services

De nouveaux services présentiels, en particulier dans le domaine médical sont arrivés sur Aiguilhe. Le cabinet médical, grâce à la ténacité de monsieur Patrick Dufour, à proximité du pont tordu, a permis l’installation de professionnels de santé en radiologie, kinésithérapie, orthophonie et gynécologie. Trois dentistes ont installé leur cabinet au bord de la Rocade. Dès ce printemps un nouveau complexe médical va nous permettre d’accueillir une dizaine de professionnels de santé dont quatre médecins généralistes. Merci à nos trois pharmaciennes, et aux professionnels qui ont investi dans ce projet. Et cerise sur le gâteau un restaurant va ouvrir ses portes au pied du Rocher.

 

Enfin, depuis cet automne le déploiement tant attendu de la fibre optique devient une réalité.

 

Merci de la confiance que vous m’avez accordée à moi-même et à mes deux équipes municipales. Je suis fier d’avoir servi notre belle commune au cours de ces douze années. J’ai appris à connaître ce territoire d’Aiguilhe si attachant. Le village m’a été révélé aussi par son histoire que j’ai tenté de découvrir dans le cadre d’un petit cercle de recherche. Huit siècles sous un pouvoir féodal sans franchise, les 150 premières années d’une commune que l’on sent marquées par le manque de moyens financiers de la commune et de ses habitants, la suspension pendant trois années du conseil municipal dont la couleur politique était trop éloignée de celle du régime de Vichy peuvent expliquer ce besoin bien ancré d’autonomie et de recherche d’un mieux vivre.

J’informe ceux à qui cela aurait échappé qu’Aiguilhe s’est glissé dans le Top 50 du classement général 2019 des communes de moins de 2000 habitants où il fait bon vivre (34ème sur 31000) pas mal ! L’objectivité m’oblige toutefois à reconnaître que les services déployés à proximité sur la ville chef-lieu et les équipements structurants réalisés par l’agglo ne sont pas étrangers à ce bon classement. Nous sommes très fiers et heureux de cette reconnaissance à travers 182 critères objectifs.

 

Je souhaite une excellente implantation et une pleine réussite à la prochaine équipe municipale pour que vive notre belle commune d’Aiguilhe.

 

En ce début d’année 2020 je forme des vœux de bonheur, de santé et d’amitié partagés avec chacun d’entre vous. Que cette nouvelle année soit favorable à la réussite de tous vos projets. Je souhaite enfin à ceux qui souffrent le complet rétablissement et le soutien toujours réconfortant de leurs proches.

 

Merci de m’avoir patiemment écouté

 

BILAN

Retour
 
Site officiel de la mairie d'Aiguilhe
Mairie d'Aiguilhe - 1 Rue Crozatier - 43000 AIGUILHE
Tél. : 04 71 09 03 83 - Fax : 04 71 09 80 60

mairie@aiguilhe.fr

Mentions légales | itnt.fr